DESTIJL

 

img080_siteBis
img079_siteBis
img069_siteBis
GOETHE_siteBis

Relecture faite du Traité des couleurs, de la Théorie de couleurs, de la Métamorphose des plantes et autres écrits botaniques de Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), j’ai décidé d’élever mes hellébores noirs dans une serre multicolore. J’espère ainsi obtenir des fleurs plus blanches encore…
De la famille des Renonculacées, l’hellébore noir – Helleborus niger – tient son nom de la couleur de ses racines et de ses graines. C’est une rose de Noël aux fleurs blanches.
Partant du contraste clair obscur, cher à Goethe, j’ai ordonné six couleurs entre un jaune lumineux et un bleu ombré, soient huit couleurs réparties sur les six faces de la serre.
Vu leur blancheur, les pétales des hellébores – en réalité des sépales pétaloïdes – apprécient visiblement d’être éclairées par des lumières colorées, monochromes ou polychromes, à toutes les heures de la journée, suivant la position du soleil.
La serre ainsi construite et composée on peut l’assimiler à un objet De Stijl.
Van Doesburg crée la revue hollandaise De Stijl en 1917. Il y est question de peinture, d’architecture et de mobilier avec Mondrian, Rietveld, Van der Leck, Vantongerloo et Le Corbusier
Les années de construction de la Villa Savoie de Poissy (1929-1931), correspondent aux années de fondation des groupes Cercle et Carré puis Abstraction-Création.
La serre multicolore et les hellébores blancs semblent à leur place sur la terrasse de la Villa Savoye Le Corbusier.
Les huit couleurs de base ont été modifiées suivant un jeu de nuances repérées dans la Polychromie architecturale de Le Corbusier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projets liés

Laisser un commentaire